Archive pour juin, 2012

Perezida Kagame yagiranye ikiganiro n’abanyamakuru

Image de prévisualisation YouTube


La ministre rwandaise des Affaires étrangères en visite à Kinshasa

La ministre rwandaise des Affaires étrangères en visite à Kinshasa Louise-Mushikiwabo-256x300

Madame Louise Mushikiwabo

La ministre rwandaise des Affaire étrangères est arrivée lundi à Kinshasa pour évoquer avec son homologue congolais la mutinerie en cours dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC), où les mutins ont, selon le gouvernement congolais, reçu le renfort de Rwandais recrutés au Rwanda.

La ministre rwandaise Louise Mushikiwabo rencontrait depuis le milieu d’après-midi son homologue Raymond Tshibanga, a constaté l’AFP.

La chef de la diplomatie rwandaise est venue naturellement pour parler (…) sur la question de l’est de la RDC, a déclaré à l’AFP le porte-parole du gouvernement congolais Lambert Mende.

Les relations entre les deux voisins se sont tendues après les accusations de Kinshasa sur la présence dans la province du Nord-Kivu (est) de 200 à 300 hommes, dont des Rwandais, recrutés sur le territoire du Rwanda d’où ils sont partis renforcer les mutins ex-rebelles congolais qui s’affrontent depuis un mois aux Forces armées de la RDC (FARDC).

Lambert Mende avait dénoncé le 9 juin la passivité ou plus des autorités rwandaises dans cette affaire.

Mme Mushikiwabo avait réagi à ces déclarations en évoquant un gros mensonge, et disant comprendre que le Rwanda soit utilisé comme bouc émissaire par le gouvernement congolais dans une tentative de détourner l’attention de ses problèmes domestiques.

M. Tshibanga a effectué ces derniers jours une mini tournée à Kampala, Dar-Es-Salaam, Bujumbura et Luanda pour évoquer avec les présidents ougandais, tanzanien, burundais et angolais la situation sécuritaire au Nord-Kivu et l’implication de plus en plus avérée de l’un des pays voisins dans la détérioration de cette situation, selon un communiqué de ses services, dans lequel le Rwanda n’est jamais nommément cité.

Le présence de présumés Rwandais parmi les mutins a été révélée après la fuite d’un rapport interne de la Mission de l’ONU en RDC (Monusco). L’information a été confirmée en détail dans un rapport de l’ONG Human Rights Watch (HRW).

Selon l’ONG, le général en fuite Bosco Ntaganda, accusé par Kinshasa d’être l’instigateur de la mutinerie, a reçu le soutien de responsables militaires rwandais qui l’ont approvisionné en armes et munitions et lui ont fourni les recrues venues du Rwanda.

Dans une déclaration vendredi où le Rwanda n’est pas cité, le Conseil de sécurité de l’ONU a appelé à une enquête complète à la suite de ces rapports crédibles sur le soutien extérieur apporté aux groupes armés dans cette province.

Les mutins, qui se revendiquent du Mouvement du 23 mars (M23) officiellement dirigé par le colonel Sultani Makenga, sont des ex-membres de la rébellion tutsi-congolaise du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP), intégrés dans les FARDC dans le cadre d’un accord de paix avec Kinshasa signé le 23 mars 2009, dont ils réclament la pleine application.

Ils ont commencé à déserter début avril et sont regroupés depuis mi-mai sur plusieurs collines dans une petite bande du parc des Virunga, frontalière avec l’Ouganda et le Rwanda, où l’armée ne parvient pas à les déloger.

Le général Ntaganda est recherché par la Cour pénale internationale pour enrôlement d’enfants quand il était dans une autre milice au début des années 2000. Il était le chef d’état-major du CNDP et Makenga son adjoint dans cette rébellion à l’époque soutenue par le Rwanda, selon des rapports de l’ONU.

Source: AFP

Table-Ronde des Partis et organisations politiques du 16/06/2012

Communiqué de presse

Sur invitation du CCI du DRHI, les partis et organisations politiques de la diaspora rwandais se sont réunis à Bruxelles le 16 Juin 2012.

Après avoir analysé la situation sociopolitique au Rwanda, ils constatent notamment :
 La fermeture par le parti au pouvoir (FPR) de l’espace politique à tout parti d’opposition et l’absence de liberté d’action de la société civile qui ne lui soient pas inféodés, ainsi que la dégradation généralisée des conditions de vie de la population ;
 L’instrumentalisation et la manipulation de l’appareil judiciaire par le pouvoir exécutif et des lois liberticides que le général Paul Kagame a érigé en mur pour se maintenir au pouvoir et s’assurer de l’impunité ;
 L’instabilité et la violence dans l’Est de la RDC entretenues par l’armée du général Kagame en vue de pêcher dans l’eau trouble et de continuer à piller la RDC en marchant sur des millions de cadavres congolais;
 Des signes et des conditions semblables à ceux qui ont conduit aux conflits précédents qui ont culminé sur le génocide rwandais et les autres crimes qui continuent à endeuiller le peuple rwandais ;

Les participants à la table ronde estiment qu’il est de leur devoir d’éviter que le Rwanda ne vole en éclats et de faire tout ce qui est possible pour prévenir un nouveau drame au peuple rwandais ; les participants endossent l’initiative du DIRHI et les travaux préparatoires déjà réalisés tels que résumés dans le document « PLAIDOYER POUR LA TENUE DU DIALOGUE INTER RWANDAIS HAUTEMENT INCLUSIF (DIRHI) ». Ils s’engagent solennellement à soutenir ce processus et à œuvrer pour la tenue du Dialogue Inter Rwandais Hautement Inclusif-DIRHI.

Les participants rejettent la violence comme moyen d’expression et d’action politique. Le dialogue doit inclure les différents protagonistes, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays, armés ou non, ainsi que des représentants des confessions religieuses et de la société civile. Les participants sont convaincus que les rencontres annuelles organisées par le gouvernement rwandais et auxquelles participent des personnes choisies par lui, constituent un outil de propagande pour bloquer un vrai dialogue participatif.

Les participants confirment que le DIRHI est en effet le seul cadre propice à l´édification d’un climat de confiance entre les ethnies, pour créer un environnement favorable à la liberté d’expression indispensable à la réconciliation effective, à la paix et au développement durable dans la région des Grands Lacs et pour mettre fin aux flux de réfugiés et aux différentes formes de rebellions qui en découlent.

Les participants lancent un appel pressant à tout Rwandais et ami du Rwanda qui se soucient des problèmes qu’endure la population rwandaise de joindre leurs efforts et soutenir le projet consensuel du DIRHI.

Les participants expriment leur solidarité au peuple congolais et s’engagent à œuvrer pour une solution durable et invitent les membres des FDLR à contribuer à la paix de la sous-région des Grands Lacs.

Les participants lancent un appel solennel au gouvernement rwandais à ouvrir l’espace politique et garantir la liberté d’expression pour favoriser un environnement propice au Dialogue Inter-rwandais hautement inclusif et de libérer tous les prisonniers politiques, notamment Mme Victoire Ingabire Umuhoza, Bernard Ntaganda, Déogratias Mushayidi ainsi que tous les journalistes emprisonnés pour leur opinion. Ils demandent à la communauté internationale , notamment EU-UK-USA-NL ainsi que les pays de la sous-région, à soutenir la voie du Dialogue pour donner la chance à la paix au Rwanda, la sécurité et la stabilité à la région des Grands Lacs.

Les participants appuient sans réserve le projet du CCI-DIRHI de convoquer une réunion conjointe des partis et organisations politiques et de la société civile rwandaise pour préparer la tenue du DIRHI. Ils invitent les partis et les organisations politiques, ainsi que les membres de la société civile à cultiver la tolérance pour créer un environnement propice au dialogue. En marge de la rencontre, les organisations politiques présentes se sont réunies et se sont engager à élaborer une charte de bonne conduite. A cette effet, elles ont chargé le représentant du part PS-IMBERAKURI, le seul à ce jour enregistré au Rwanda, de lancer une invitation aux autres organisations politiques afin de concrétiser cette action. Elles ont profité de cette occasion pour transmettre leurs vœux à tout le peuple rwandais pour le 50eme anniversaire d’indépendance de leur pays.

Les participants ont convenu de mettre en place un cadre de concertation pour continuer les réflexions sur les étapes nécessaires à la tenue du DIRHI et pour mieux appuyer l’initiative en cours.

Etaient présents

FDU – INKINGI

RNC – IHULIRO

PDP – IMANZI

PS – IMBERAKURI

CRR (Conseil Royal du Rwanda)

MRP

Etaient excusés

PDR-IHUMURE

CNR – INTWARI

AMAHORO CONGRE’S PEOPLE

RPP – IMVURA

FDLR

RUD – URUNANA

UDFR – IHAMYE

MDHR

 

Nos remerciements pour votre participation et toutes nos félicitations pour le travail accompli .

Sincères salutations.

Gérard Karangwa Semushi.

S.E CCI-DIRHI.

fichier pdf Plaidoyer pour la tenue du dialogue inter rwandais hautement inclusif (DIRHI)

fichier pdf Plea for the set up of the highly inclusive inter-rwandan dialogue (HIIRD)

TRIBUNAUX GACACA, BILAN MAQUILLE, ET UN RWANDA PLUS DIVISE

Cette semaine, le Rwanda célèbre la fin et les réalisations des tribunaux Gacaca, un bricolage judiciaire mis en place pour juger des centaines de milliers de personnes accusées du crime de génocide. Le discours officiel diffusé par le porte-parole du gouvernement, et relayé par des média nationaux et internationaux qui ne cachent plus leur parti pris, salue le succès énorme de ces juridictions communautaires, en termes de réconciliation nationale et de lutte contre l’impunité. Mais cette institution conduite montre à la main, sous la surveillance très étroite du régime en place laisse derrière elle un pays encore plus divisé que jamais dans la mesure où elle a uniquement jugé des centaines de milliers de suspects appartenant au seul groupe ethnique des Hutu privés de tout droit, et d’une justice équitable.

La manière dont cette justice s’est inexorablement enlisée dans l’échec a été analysée par un grand nombre de chercheurs de tout bord.

Beaucoup de voix à l’extérieur et à l’intérieur du Rwanda ont dénoncé cette parodie de justice – une justice orientée et partiale, une justice de vengeance- faisant juger les crimes les plus atroces par de simples citoyens sans aucune formation en droit, en majorité des rescapés du génocide, lesquels sont autorisés à prononcer de lourdes peines d’emprisonnement, à condamner à de longues années de travaux dits d’intérêts généraux, à décider de la confiscation de biens, contre des suspects, leurs ennemis ou des membres des familles des criminels, des tortionnaires, des violeurs, des voisins, etc. Des crimes de guerre, des crimes contre l’humanité commis par des membres du parti au pouvoir, et des responsables de son armée, des crimes à caractère ethnique commis par l’ex rébellion, sont quant à eux restés un tabou très protégé.

Ironiquement les tenants du régime prétendent qu’après ces procès dont ils vantent la grande originalité, « du jamais vu en la matière » que les Rwandais ne s’identifient plus désormais comme Hutu, Tutsi ou Twa. C’est archi-faux!

Le coût humain de cette (in)justice est indéniable. Des milliers d’innocents purgent de longues peines de prison, tandis que d’autres ont pris le chemin de l’exil. Des organisations internationales des droits de l’homme ont décrit Gacaca comme une tartufferie et un échec.

Dans son rapport exhaustif publié le 31 mai 2011 « le Rwanda: Bilan mitigé des juridictions populaires du génocide. De très graves erreurs judiciaires appellent une révision par une cour nationale », Human Rights Watch a mis à nu les aspects les plus troublants de cette justice unique tant vantée. Le rapport de 144 pages, « Justice compromise: le bilan des tribunaux communautaires Gacaca du Rwanda”, évalue les réalisations des cours et souligne un certain nombre de dysfonctionnements graves dans leur travail, dont notamment, la corruption et des vices de procédure. “L’une des plus sérieuses limites des gacaca a été son incapacité à offrir la justice à toutes les victimes des crimes sérieux commis en 1994”, Bekele note. « En excluant les crimes du FPR de leurs juridictions, le gouvernement a limité la possibilité des tribunaux gacaca à favoriser une réconciliation durable au Rwanda”.

Le Rapport 2010 d’Amnesty International, « Droits de l’homme dans la République du Rwanda » dit :

« Les juridictions Gacaca dont les pratiques n’ont pas réussi à intégrer les standards internationaux en terme de procès équitables, ont été accélérées avec l’objectif d’achever toutes les affaires pendantes avant décembre. La date limite du 31 juillet pour de nouvelles accusations devant les gacaca a été prolongée dans certaines régions. Certains procès (gacaca) ont été, selon les dires de certains, entachés par des accusations mensongères, des faits de corruption, et des difficultés à convoquer des témoins à décharge“.

La commission de l’Union Européenne a encouragé le Rwanda à améliorer les procédures des Gacaca, à les rendre plus équitables, et à permettre la représentation légale, ainsi que le droit à recourir à des cours d’appel.

Plus de 90 % de suspects de Gacaca ont été condamnés sans une représentation légale dans la stricte violation de l’article 18 (§3) de la Constitution actuelle de la République du Rwanda: « Le droit à être informé de la nature et de la cause des charges ainsi que le droit à la défense sont garantis à tous les niveaux et degrés de la procédure, devant les instances administratives, juridiques ou tout autre organe de prise de décisions. »

De nombreux cas de procès politiquement motivés ont été cautionnés par ce système et de nombreux cas des personnes décédées plusieurs années avant le génocide ont été jugées. Par exemple, SOS le Rwanda a cité le cas du frère de feu le Président Habyarimana qui a été condamné in absentia pour la participation active dans le génocide alors qu’il est mort plusieurs années avant le génocide. « M. Melane Nzabakikante a été accusé d’avoir participé au génocide de 1994, par le tribunal Gacaca de Rubaya. Il a été reconnu coupable d’avoir pillé des vaches pendant le génocide alors que chacun sait qu’il est mort en 1989. Ses biens doivent actuellement être vendus pour permettre le paiement d’environ 9 millions de Frw, afin d’indemniser les victims”.

Les abus et la corruption massifs des Gacaca n’ont jamais été soigneusement répertoriés.

Tandis que le gouvernement FPR se félicite de la mission accomplie, des milliers de Rwandais attendent toujours une vraie justice.

FDU-INKINGI
Boniface Twagirimana
Vice-Président intérimaire

INAMA Y’UMUTEKANO YA ONU IRASABA KO HAKORWA IPEREREZA KU BAFASHA M23

INAMA Y’UMUTEKANO YA ONU IRASABA KO HAKORWA IPEREREZA KU BAFASHA M23 000_Par7135981_0

Bamwe mu basirikare bo muri M23

Inama y’umutekano y’umuryango w’abibumbye ONU (Conseil de sécurité de l’ONU) irasaba ko hakorwa iperereza ku nkunga ziva hanze ya Congo zihabwa imitwe y’inyeshyamba mu burasirazuba bwa Congo. Ibi bikaba bigaragara nko gucira amarenga u Rwanda. Leta y’u Rwanda ariko yo ikomeje guhakana  yivuye inyuma ivuga ko ntaho ihuriye n’umutwe w’inyeshyamba M23 urwanira muri Kivu y’amajyaruguru hafi y’umupaka w’u Rwanda.

Amakuru aturuka i New York ku kicaro cy’umuryango w’abibumbye ONU, aravuga ko umwanzuro wafashwe n’inama y’umutekano y’umuryango w’abibumbye ari nk’ubutumwa bwohererejwe u Rwanda. Akomeza avuga ko u Rwanda rutavugwa muri iyo nyandiko ariko ibihugu bigize iyo nama biha agaciro amakuru avuga ko hari ibihugu by’amahanga bitera inkunga imitwe y’inyeshyamba mu burasirazuba bwa Congo cyane cyane mu ntara za Kivu zombi.

Iryo perereza risabwa n’inama y’umutekano ya ONU ku nkunga zihabwa imitwe y’inyeshyamba muri Kivu, rigomba kuzakorwa n’inzego za ONU ziri muri Congo (MONUSCO). Hari abasirikare barwaniraga M23 bari bishyize mu maboko ya MONUSCO i Goma. Ariko Uhagarariye umuryango w’abibumbye muri Congo Bwana Roger Meece ntabwo yemeza ko ari abanyarwanda cyangwa atari byo ngo haracyakorwa iperereza. Inkuru y’uko u Rwanda rufasha M23 yamaze kuba kimomo ariko biragaragara ko abayobozi ba MONUSCO badashaka kugira ibyo bavuga byarakaza Leta y’u Rwanda.

Ku ruhande rwa M23, yo yandikiye Umuryango w’abibumbye ONU isaba ko ingabo z’umuryango w’abibumbye ziri muri Congo(MONUSCO) zareka gutera inkunga ingabo za Congo (FARDC) kuko ngo izo ngabo za Congo zikora ibikorwa by’ubwicanyi.

Marc Matabaro
Rwiza News

Abayobozi ba FDU-Inkingi basuye imfungwa za politiki muri gereza ya Mpanga

Taliki 15 Kamena 2012, bamwe mu bayobozi b’ishyaka FDU-Inkingi basuye imfungwa za politiki zifungiye muri gereza ya Mpanga iri ku musozi wa Mpanga, mu Murenge wa Rwabicuma, Akarere ka Nyanza, Intara y’Amajyepfo. Abo bayobozi basuye izo mfungwa za politiki ni Visi Perezida wa FDU Twagirimana Boniface hamwe n’umuyobozi w’iryo shyaka mu Mujyi wa Kigali Ntavuka Martin bakaba basuye Deogratias Mushayidi, umuyobozi w’ishyaka PDP Imanzi ritavuga rumwe n’ubutegetsi bwa FPR hamwe na Theoneste Niyitegeka wigeze kuba umukandida wigenga ku mwanya wa perezida wa repubulika mu mwaka wa 2003 ariko akaza kwangirwa kujya muri ayo matora.

Abayobozi ba FDU-Inkingi basuye imfungwa za politiki muri gereza ya Mpanga Deo-Mushayidi

Déogratias Mushayidi

Deogratias Mushayidi wafashwe mu kwezi kwa werurwe 2010 agafungwa agakatirwa igifungo cya burundu taliki 17 Nzeri 2010, igihano cyaje kwemezwa n’urukiko rw’ikirenga taliki 24 Gashyantare 2012 aho yaregwaga ibyaha bisanzwe biregwa abanyepolitiki batavuga rumwe n’ubutegetsi bwa Kigali akaza kwegekwaho ibyaha bitatu byanamucishije umutwe kuko guhabwa igihano cy’igifungo cya burundu bisobanuye ko yagombaga gukatirwa igihano cyo kwicwa ariko iki gihano kikaba cyaravanywe mu bihano bikoreshwa mu Rwanda n’ubwo bidakuraho ko abicwa bapfa binyujijwe mu zindi nzira.

niyitegekacopie

Dr Niyitegeka

Theoneste Niyitegeka wakatiwe igifungo cy’imyaka cumi n’itanu n’urukiko rwa gacaca taliki 5 Gashyantare 2008 yari yaragizwe umwere n’urwo rukiko taliki 30 Ukwakira 2007 ariko kubera ko n’ubundi yari yarahimbiwe ibyaha kubera kunrnga ubutegetsi bwa Kagame yaje kujuririrwa mu buryo budasobanutse ahita akatirwa gufungwa imyaka 15 yoherezwa kurangiriza igihano muri gereza ya Mpanga.

Ikindi kivugwa muri iriya gereza ya Mpanga ni ikibazo cy’ibiribwa kuko ubu aho imfungwa zisanzwe zigurira ibyo kurya (Cantine) hafunze bikaba bivugwa ko inzara ibica bigacika muri iyo gereza kuko utugori bahabwa ari intica ntikize bityo abahafungiye bakaba batabaza. Si muri iyi gereza gusa ariko havugwa inzara kuko no mu yandi magereza ikibazo cyo kwicisha imfungwa inzara ari rusange bikaba biri mu mugambi wa leta ya Kagame yo kugerageza ubundi buryo bushya bwo kwica abantu benshi icyarimwe.

Source:NGABOYAMAHINA E., RWANDA IN LIBERATION PROCESS

Inama rukokoma izahuza amashyaka ya Politiki n’imiryango yigenga (ONGs-Asbl) i Buruseli mu Bubiligi

ITANGAZO

Komite mpuzabikorwa y’umushinga ugamije guhuza abanyarwanda b’ingeri zose mu biganiro bidaheza ( Comité de Coordination de I’initiative -DIALOGUE INTER RWANDAIS HAUTEMENT INCLUSIF) yatumije inama izahuza abayigize n’amashyaka yose ya politike atavuga rumwe na leta y’u Rwanda.

Iyo nama igamije kwigira hamwe no kunonosora uburyo ibyo biganiro byazakorwa n’uruhare amashyaka ya politike yagombye kugira mw’itegurwa ryabyo no kuzabishyira mu bikorwa.

Twakwibutsa ko uyu mushinga umaze imyaka igera ku munani ugeragezwa kandi usakazwa mu Banyarwanda cyane cyane ababa hanze y’u Rwanda.

Inama izabera i Buruseli mu Bubiligi kw’itariki ya 16 Kamena 2012 guhera saa tatu za mu gitondo (09H00’) kugeza saa kumi z’amanywa (16H00’).

Komite mpuzabikorwa y’umushinga DIRHI yizeye kuzabyaza umusaruro ushimishije iyi nama.

Ibizava muri iyi nama bizatangarizwa abanyarwanda bose .

Nyuma y’iyo nama hateganijwe iyindi izahuza amashyaka ya Politiki n’imiryango yigenda (ONGs-Asbl) y’abanyarwanda kugira ngo banonosere hamwe uwo mushinga.

Bikorewe Nederweert mu Bohalandi kw’itariki ya 13 Kamena 2012.

Umunyamabanga Nshingwabikorwa wa CCI-DIRHI.

Gérard Karangwa Semushi.

U Bubiligi ntabwo bwatumiwe mu mihango yo kwizihiza imyaka 50 u Rwanda rumaze rwigenga!

U Bubiligi ntabwo bwatumiwe mu mihango yo kwizihiza imyaka 50 u Rwanda rumaze rwigenga! arton18008Amakuru dukesha ikinyamakuru cyandikwa mu gifaransa Jeune Afrique, aravuga ko nta muyobozi n’umwe w’igihugu cy’u Bubiligi uzahagararira icyo gihugu mu mihango yo kwizihiza isabukuru y’imyaka 50 u Rwanda rumaze rwigenga kuko ngo Leta y’u Rwanda itigeze ibatumira! Iyo sabukuru izaba tariki ya 1 Nyakanga 2012 kandi kuri uwo munsi hazizihizwa imyaka 18 ishize FPR ifashe ubutegetsi biturutse mu ntambara simusiga yahitanye abanyarwanda batagira ingano yatangite tariki ya 1 Ukwakira 1990.

Ariko abayobozi b’Ububiligi barimo igikomangoma Philippe n’uwo bashakanye, Ministre w’ububanyi n’amahanga Didier Reynders, Ministre w’Ubutwererane Paul Magnette, bazitabira umunsi mukuru wo kwizihiza imyaka 50 igihugu cy’u Burundi kimaze cyigenga, uwo muhango ukazaba tariki ya 2 Nyakanga 2012, nk’uko byatangajwe ku ya 5 Kamena 2012 n’uhagarariye U Bubiligi i Bujumbura Bwana  Joseph Smertz.

Nk’uko icyo kinyamakuru gikomeza kibivuga ngo n’ubwo u Bubiligi butigeze butumirwa muri uwo muhango ngo abakuru b’ibihugu by’Afrika y’Uburasirazuba bose bo baratumiwe.

Mu gusoza Jeune Afrique ivuga ko muri Ministère y’Ububanyi n’amahanga y’u Bubiligi batashatse kubitindaho ngo: u Rwanda rwahisemo kandi u Bubiligi nabwo bwemera ko u Rwanda rushobora guhitamo uko rushaka. Ngo ukuri ni uko ngo abayobozi b’u Rwanda, itariki ya 1 Nyakanga 1962 kuri bo ngo si itariki y’Ubwigenge. Ahubwo ngo n’iyo kuva mu bukoroni bw’ababiligi u Rwanda rujya mu butegetsi bw’igitugu gishingiye ku bwoko bwaje kuganisha kuri Genocide nyuma y’imyaka 32.

Ariko iyo umuntu akoze isesengura neza asanga izi mpamvu zitangwa n’abategetsi b’u Bubiligi zisa nk’aho zirimo dipolomasi nyinshi. Ku banyarwanda ntawe uyobewe ko ubutegetsi bwa FPR buvuga ko ibibazo byose byabaye mu Rwanda byatewe n’ababiligi ngo ko aribo bazanye amoko (uretse ko ibi hari benshi batabyemera), ngo nibo bahaye abahutu ubutegetsi banabafasha no gukomeza ubutegetsi bwabo. Izi mpamvu zishingiye ku mateka ariko ntabwo ari zo zonyine zituma umubano w’ibihugu byombi usa nk’aho wajeho igitotsi, twabibutsa ko mu minsi yashize habayeho ibikorwa byo gufunga za konti za z’ambassades z’ibihugu byombi ari i Buruseli ari n’i Kigali, Igihe Perezida Kagame yari mu ruzinduko mu Bubiligi Ministre w’Intebe yanze kubonana nawe, umuntu atibagiwe ko u Bubiligi bucumbikiye abanyarwanda benshi b’impunzi ndetse hakaba hakunze kubera ibikorwa byinshi by’abanyapolitiki barwanya ubutegetsi bwa Kigali nk’amanama n’imyigaragambyo.

Marc Matabaro

Rwiza News

Umushahara w’abanyapolitiki uzongerwa ku kigero cya 24%

Minisiteri y’abakozi ba Leta n’umurimo (MIFOTRA) irasaba abaturage kutinubira ko umushahara w’abanyapolitiki uzazamuka kugera kuri 24% kuko bo batigeze bongezwa kuva mu myaka 13 ishize. Abakozi ba Leta basanzwe bazongerwa umushahara ku kigero cya 10%.

Mu kiganiro n’abanyamakuru tariki 14/06/2012, Samuel Mulindwa, Umunyamabanga uhoraho muri MIFOTRA yasobanuye ko politiki y’imishahara iteganya ko guhera mu kwezi kwa Nyakanga 2012, abakozi ba Leta bazongererwa imishahara.

Abakozi bose bazongererwa umushahara uretse bamwe na bamwe bari ku gipimo cy’imihemberwe kigera kuri 400. Nubwo abanyapolitiki bari muri urwo rwego bazongererwa umushahara kubera ko badaheruka kuvugururirwa imishahara kuva mu mwaka w’1999.

Umunyamabanga uhoraho muri MIFOTRA yabisobanuye atya “Dufashe nk’urugero, kuva muri uwo mwaka Ministiri aracyahembwa miliyoni imwe n’ibihumbi 23, umukozi we wo mu rugo yahabwaga ibihumbi bitandatu, none ubu umukozi nk’uwo arahembwa ibihumbi 40”.

Ikigenderewe muri iyi politiki y’imishahara y’abakozi ba Leta mu Rwanda, ngo ni ukuringaniza imishahara y’abakozi bafite imirimo ingana, ndetse no kongerera abahabwa umushahara utajyanye n’ibiciro biri ku isoko muri iki gihe. Umushahara uhabwa Ministiri uzagera kuri miriyoni imwe n’ibihumbi 273.

Guhemba abakozi ba Leta byafashe 41.1% by’ingego y’imari y’igihugu y’umwaka 2012/2013 kandi ngo bazakomeza kongererwa bijyanye n’ubushobozi buke bw’igihugu. Umwihariko uzashyirwa ku barimu, abasirikare ndetse n’abapolisi bivugwa ko bakiri ku gipimo cy’imihemberwe kitarenga 250.

Source: Simon Kamuzinzi, Kigali today

IBITEKEREZO FDU-INKINGI N’IHURIRO RNC BITANGA KU BIGANIRO BIVUGWA MURI IYI MINSI HAGATI YA LETA YA FPR N’ABATAVUGA RUMWE NAYO.

Muri iyi minsi haravugwa ko hari Abanyarwanda ku giti cyabo bariho bashakisha ukuntu bakoresha ibiganiro bihuza Leta ya FPR n’abantu baturutse mu mitwe n’imiryango ya politiki itavuga rumwe n’ubwo butegetsi. Ni muri urwo rwego umunyarwanda witwa Sylvestre Uwibajije ukubutse mu mishyikirano na Leta ya Kigali yatumije inama ngo igamije kungurana ibitekerezo ku “ukuntu initiative ya dialogue na Leta y’u Rwanda yashyirwa mu bikorwa”. Kuri icyo kibazo kimwe n’ibisa nacyo, FDU-Inkingi n’Ihuriro RNC biratangaza ibi bikurikira:
Duhereye ku bigaragara mu nyandiko za nyir’ugutumira iyi nama, ni igitekerezo cye bwite, bityo akaba ari nawe utumira muri ibyo biganiro byo kungurana ibitekerezo abo ashaka cyangwa abo abona baberanye n’ibigamijwe kugerwaho; Inyandiko ye yise “Gukemura ikibazo cy’ubuhunzi no kunoza Demokarasi mu Rwanda “ ikubiyemo incamake y’ibiganiro yagiranye na bamwe mu bategetsi ba Leta ya Kigali ariko ntigaragaza ibitekerezo biturutse mu mpunzi, mu mashyirahamwe, mu miryango cyangwa n’amashyaka akorera mu buhungiro. N’ubwo nta mpaka dufite ku bwitange bwe no kuba afite impamvu ikomeye ituma akoresha umutungo we kugira ngo afashe abanyarwanda gukemura ikibazo cy’ubuhunzi no kunoza demokrasi, ntitwabura kwibaza impamvu mbere yo gukora urwo rugendo atahaye abo atumiye ubu amahirwe yo kumuha ibitekerezo byo kwitwaza mu butumwa yari agiyemo bityo akavugana n’abategetsi anababwira ibitekerezo n’ibyifuzo yakusanije. Imishyikirano nyayo y’ukuri itari ikinamico igira abayihagararira n’ abumvikanisha impande zishyikirana (facilitators, mediators) baba bazwi n’impande zirebwa n’ibibazo kandi bagaharanira ko buri ruhande ruhabwa za garanti ko ibyemejwe bizubahirizwa. Muri iki gitekerezo ibi ntabirimo. Nta n’icyo kivuga ku ndorerezi zaturuka mu bihugu bishishikajwe n’icyemurwa ry’ibibazo biri mu butegetsi bwo mu Rwanda no hagati y’Abanyarwanda. Itegeko nshinga ry’igihugu ryagiye rivugururwa inshuro nyinshi kugira ngo rihe prezida wa Republika ubutegetsi bwose (absolute power). Igihe cyose rimushyira hejuru y’amategeko, ntacyakurikizwa atacyemeye. Ipiganwa rishingiye ku matora naryo ntirishoboka mu mitegekere y’u Rwanda y’iki gihe. Amategeko agenga amatora abogamiye ku ishyaka riri ku butegetsi ndetse n’akanama k’igihugu k’itora kakaba kagizwe n’ishyaka rimwe. Itora nyaryo ntirishoboka ibyo bitavuguruwe. Inzego z’umutekano, ingabo, abapolisi n’intore za FPR bafite uruhare mu mitunganirize, gutegura, kubarura no gukurikira iby’amatora. Abo bose babogamiye ku ishyaka rya FPR Inkotanyi. Abanyapolitiki batavuga rumwe na Leta bashatse kwiyamamariza kuyobora igihugu mu matora aherutse, bamwe barishwe abandi bari muri gereza. Urugero ni Andre Kagwa Rwisereka wa Green Party, Madame Victoire Ingabire Umuhoza, umuyobozi wa FDU-Inkingi na Bernard Ntaganda Perezida wa PS Imberakuri, abo bakaba barabanjirijwe mw’ibohero na Charles Ntakirutinka, Pasteur Bizimungu na Dr Theoneste Niyitegeka. Igihe nta vugurura ribaye, ibyaganirwaho muri ubu buryo byaba imfabusa ahubwo bikorohereza Leta gufunga itavunitse abayirwanya.
Ibitekerezo nk’ibi byirengagiza ibibazo bikomeye bimeze nk’ubundi buryo bwo gutegura ikinamico rizwi ku izina ry’”inama y’igihugu y’umushyikirano” iterana buri mwaka igahuza intore n’abandi ngo baba baje kwerekwa ibyagezweho barahunze. Ibyo byose bikoreshwa mu rwego rwo kubeshya abanyamahanga ko ubutegetsi bwa Kagame bushaka demokrasi n’ubwiyunge nyabwo mu gihugu.
Ikindi kimenyetso kigaragaza ko nta bushake na mba iyo Leta ifite bwo kwumvikana n’abayirwanya ni iyo mikorere yo kwivuganira n’abo badafitanye ibibazo, maze itangazamakuru ryayo rikirirwa riharabika abayirwanya ariko n’inzego z’ubutasi zibahigira hasi no hejuru, kugeza n’aho Leta yambura inyandiko z’inzira abafitanye isano bose n’abayirwanya mu nzira za politiki harimo n’abana bavutse ejo bundi. Nta kuntu babeshya ko bemera gushyikirana, mu gihe abanyapolitiki bayobora amashyaka atavuga rumwe na bwo bafungwa cyangwa bakicwa, abandi bagahunga ndetse bakanakurikiranwa iyo bahungiye. Ingero ni nyinshi: Madame Victoire Ingabire Umuhoza, umuyobozi wa FDU-Inkingi arafunze; Bernard Ntaganda, umuyobozi wa PS Imberakuri arafunze; Deo Mushayidi, umuyobozi wa PDP-Imanzi arafunze; Dr Theoneste Niyitegeka wababanjirije aracyafunze; ba Pasteur Bizimungu, Charles Ntakirutinka abayobozi ba PDR-Ubuyanja bari baraheze muburoko bazira gushing ishyaka ritavuga rumwe n’ubutegetsi. André Kagwa Rwisereka we yarishwe; kandi hari ibimenyetso bigaragaza ko Leta icyohereza abajya kwica abari mu buyobozi bw’amashyaka ayirwanya bahungiye mu Burayi no muri Africa. Ingero ni inyinshi; Twahera kuri Seth Sendashonga, Col Lizinde, Gen Kayumba, Bwana Ingabire Charles ndetse nabandi tutarondoye amazina, kugeza n’ ubwo ubutegetsi bwafashe ingamba zo kwica no gufunga abafitanye amasano n’ abanyapolitiki batavuga rumwe nabwo, nka John Rutayisire, na Coloneli Rugigana Ngabo.
Gushyikirana hagati y’Abanyarwanda bikwiye gushingira ku ngingo nyinshi zumvikanyweho mu mishyikirano ya Arusha ahubwo zikuzuzwa bitewe n’aho ibihe bigeze n’ingero z’abandi bagize imishyikirano yo kwubaka igihugu kigendera ku mategeko, gusaranganya ubutegetsi, kwubaka inzego z’umutekano zidakorera mu kwaha kw’ishyaka, no guha abaturage bose amahirwe angana mu gihugu cyabo.

Imishyikirano ya nyirarureshwa, dusanga itazigera izana amahoro arambye.

Mugire Amahoro

Lausanne 13.06.2012
Komite Mpuzabikorwa ya FDU-Inkingi Dr. Nkiko Nsengimana Umuhuzabikorwa.

Washington DC ku wa 13.06.2012
Komite Mpuzabikorwa ya RNC – Ihuriro Dr. Theogene Rudasingwa Umuhuzabikorwa

1...34567...10

archivesallahalwatanalmalik |
pk2012legislatives |
rectificador |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | thevoiceofpresidentielles
| legislative2012
| cournonpartisocialiste