Archive pour 29 juin, 2012

RWANDA: INGABIRE VERDICT POSTPONED TO 07 SEPTEMBER 2012

RWANDA: INGABIRE VERDICT POSTPONED TO 07 SEPTEMBER 2012 unfair-justiceKigali High Court has adjourned the verdict of political prisoner Victoire Ingabire, Chair of FDU-INKINGI, to 07 September 2012. The judges ruled they needed more time to deliberate. No reference was made to a pending constitutional review of some contentious genocide laws opening in the Supreme Court from 19 July 2012.

Political prisoner Victoire Ingabire was arrested in October 2010 after she announced her decision to compete for the Presidential office. Since her return to Rwanda, President Paul Kagame has instructed his judiciary to prosecute the challenger. The government of Rwanda alleged there was overwhelming evidence against the opposition leader for charges related to links to FDLR rebellion.

A fresh United Nations report by a group of experts has revealed that it’s the government of Rwanda that is arming, training and backing rebel groups in the Democratic Republic of the Congo. “The U.N. panel also charged that Rwanda Defense Minister, the Army Chief of general staff, key army generals an other Rwandan officers mounted a “wide-ranging” effort to convince Congolese businessmen, politicians, and former rebels that had joined the ranks of the Congolese army to join the so-called M23 mutiny with the aim prosecuting “a new war to obtain a secession of both Kivus”. The same time, Rwanda is vying a seat in the UN security Council.

The international community is still turning a blind eye while innocent citizens in Rwanda and Eastern DRC are crying for relief.

We call upon the Rwandan government to immediately and unconditionally release all political prisoners.

 

FDU-Inkingi

Boniface Twagirimana

Interim Vice President

Annexes du rapport de l’ONU sur la guerre au Kivu : Mende dévoile les «preuves accablantes» du soutien des officiels rwandais au M23

Annexes du rapport de l’ONU sur la guerre au Kivu : Mende dévoile les «preuves accablantes» du soutien des officiels rwandais au M23 images-Lambert_MENDE_863379070-300x248

Lambert Mende Omaranga

Les «preuves accablantes» contenues dans les annexes du rapport du Groupe d’experts onusiens identifient le ministre de la Défense et le principal conseiller militaire du président Paul Kagame parmi les officiels rwandais qui approvisionnent le M23 avec des soldats, des armes et des munitions.

Le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) a dévoilé jeudi 28 juin à Kinshasa les «preuves accablantes» des experts onusiens démontrant que «le Rwanda a violé les sanctions des Nations unies en approvisionnant les mutins du groupe armé antigouvernemental dénommé M23 avec des armes, des munitions, des soldats et des jeunes recrues rwandaises».

«Les rapporteurs onusiens citent des officiels rwandais de tout premier plan, notamment un membre du gouvernement, le ministre de la Défense, de même que le chef d’Etat-major général des Forces de défense rwandaises et le principal conseiller militaire du président Kagame. Autant dire que le sommet de la hiérarchie militaire de ce pays voisin», a déclaré le ministre Lambert Mende Omalanga en charge des Médias, des Relations avec le Parlement et de l’Initiation à la nouvelle citoyenneté, au cours d’un point de presse.

«Les preuves accablantes contenues dans le rapport du Groupe d’experts indépendants sur la violation de l’embargo décrété sur les armes destinées aux groupes irréguliers en RDC indiquent que la bande à Bosco Ntaganda disposait en fait d’appuis de très haut niveau de la part du gouvernement rwandais», a insisté le porte-parole du gouvernement.

Il a indiqué qu’un certain nombre d’éléments contenus dans ce rapport étaient connus des autorités congolaises. «C’est depuis le mois de janvier 2012 que nos services d’intelligence ont été alertés à cet égard lorsque commencèrent des vagues de désertion dans trois régiments FARDC en garnison au Kivu. Le gouvernement, qui avait gardé sous le coude les renseignements ainsi recueillis, les avait partagés avec les préposés rwandais à l’Equipe mixte de vérification», a encore révélé l’homme d’Etat congolais.

DES FAITS IRREFUTABLES

D’abord, il y a eu «la capture par les FARDC le 14 juin à Rugari (Rutshuru) de l’adjudant Etienne Ntakirutimana des Rwanda Defense Force, qui faisait partie d’une première unité de 80 militaires réguliers de RDF envoyés à Runyonyi pour faire jonction avec les mutins de la bande à Ntaganda et Ruzandiza alias Makenga début mai, pour y préparer un bivouac pour Ntaganda qui venait d’être mis en déroute à Kibumba et Bunagana».

Ensuite, ça été la présence confirmée dans les rangs du fantomatique M23 d’au moins trois bataillons commandés par des officiers rwandais : le 31ème bataillon (colonel Modeste, ex-FAR déployé à Runyonyi, le 69ème bataillon (lieutenant-colonel Thadée, ex-FAR) déployé à Mbuzi et le 99ème bataillon (colonel Kitoko, ancien de l’APR) à Chanzu. «Ces trois bataillons rwandais en mission commandée auprès de Ntaganda ont reçu leur ordre de marche du général Gashayija, commandant la 305ème brigade des RDF à Kinigi près du parc des Virunga», a précisé le ministre Mende.

Enfin, ce fut le «passage par le territoire rwandais du colonel mutin Ruzandiza alias Sultani Makenga, n°2 de la bande à Ntaganda» accompagné de 60 éléments de la bande avec armes et munitions pour rejoindre Runyonyi la nuit du 3 au 4 mai 2012 suivant un itinéraire précis (Bukavu au Sud-Kivu-Cyangugu au Rwanda-Kamembe-Kabuhanga-Gikongoro-Butare-Ngororero-Gisenyi-Mutura-Gasinzi-Kinigi) d’où ils seront escortés jusqu’à Runyonyi au Nord-Kivu.

Ils ont reçu aide et assistance, notamment des facilités de transport lacustre et routier, des uniformes militaires ainsi que des armes et des munitions des mains du major RDF Bakubirigwa et du capitaine Laurent Gasana, S2 de la brigade RDF de Rubavu. A Kabuhanga, ils ont eu une séance de travail avec le général Ruvusha, commandant division a.i. de Rubavu. «On est loin, très loin d’un quelconque conflit entre communautés congolaises qui n’existe pas ou d’une confusion faite au Congo-Kinshasa entre des compatriotes locuteurs du Kinyarwanda et des sujets rwandais évoquée par les autorités rwandaises», a balayé le ministre Mende d’un revers de main les élucubrations de Kigali.

LES « EXIGENCES » DE KINSHASA

Le Conseil de sécurité ayant rendu publics le rapport des experts onusiens, la RDC «exige que les filières de recrutement, de renforts, d’armement et de ravitaillement en faveur des bandits armés de Ntaganda en terre rwandaise soient démantelées inconditionnellement».

Elle «insiste» auprès de ses «partenaires de la direction politique rwandaise pour qu’ils cessent de chercher, par des insinuations déplacées, à ramener à la surface les atavismes ethniques d’une époque révolue» et dont la région n’a que trop souffert. «Il n’y a à ce jour aucune confrontation interethnique entre des populations congolaises qui vivent au Kivu. Seules les forces négatives et ceux qui leur apportent soutien et assistance à partir de l’extérieur continuent à instrumentaliser ces pauvres énergumènes pour semer le chaos qui fait durer leur projet de cueillette sans contrepartie des ressources naturelles congolaises», a souligné le ministre Mende.

La RDC veut aussi que «cessent également, les propos infamants des autorités rwandaises tendant à décrire la République démocratique du Congo comme un Etat failli dépendant pratiquement de leur bon vouloir pour résoudre ses problèmes». Il en est de même de «leur lobbying un peu trop agressif en faveur de négociations entre le gouvernement congolais et des forces négatives dont le seul haut fait d’armes notables est d’avoir distrait les FARDC de la traque des FDLR que le Rwanda lui-même n’a cessé de réclamer sur tous les tons au cours de ces dernières années».

La RDC juge «dangereuse, pour la paix et la sécurité dans la région», la tentative délibérée du Rwanda de donner une coloration politico-ethnique à un groupe criminel reconnu comme tel par l’ensemble de la communauté internationale, « alors que la classe politique congolaise, dans son ensemble, et toutes les communautés ethniques qui ont en partage les deux provinces du Kivu sans aucune exception la condamnent».

«Il n’est pas inutile de rappeler, aux apôtres de la banalisation du terrorisme, la vanité ce qui tient lieu des revendications de la bande à Ntaganda et Ruzandiza alias Makenga», a averti le porte-parole du gouvernement.

Concernant les haut officiers rwandais cités, le rapport du groupe d’experts de l’ONU rapporte les faits graves en violation flagrante des lois internationales ci-dessous :

- General Jack Nziza, Secrétaire Permanent auprès du ministre de la Défense qui a supervisé les soutiens militaires,financiers,logistiques ainsi que la mobilisation pour les mutins du M23. Il a été récemment envoyé à Ruhengeri et Gisenyi pour coordonner l’assistance et le recrutement au profit du M23

- General James Kabarebe, Ministre de la Défense, qui par le biais de son assistante personnelle, le capitale Celestin Senkoko a été une pièce centrale dans le recrutement et la mobilisation des soutiens tant politiques et militaires pour le M23.Selon le rapport, il est fréquemment en contact avec les membres du M23 et coordonne les opérations militaires sur le front.

- Lt General Charles Kayonga, Chef d’Etat major de l’armée rwandaise qui supervise la globalité du soutien militaire au M23 et est en contact permanent avec le Colonel Makenga, un des leaders de la mutinerie. Il a assuré le transfert des troupes et d’armes par le Rwanda pour le compte du M23.

- Le support militaire au front est dirigé entre autre par le Général Emmanuel Ruvusha, Chef de la région militaire de Gisenyi ainsi que le Général Alexis Kagame, Chef de la région militaire de Ruhengeri. Ils ont tous deux facilité le recrutement de civils et de soldats rwandais démobilisés dont des ex-FDLR pour le M23 et coordonné le soutien de troupes de l’armée rwandaise aux mutins à Runyoni.

- Le Colonel Jomba Gakumba, natif du Nord-Kivu et ancien instructeur de l’armée rwandaise à l’Académie militaire du Rwanda à Gako a été dépeché à Ruhengeri depuis la création du M23 et est en charge de commander localement les opérations militaires de support au M23

- Des anciens officiers de l’armée rwandaise, des politicens ainsi que des mutins ont aussi informé le groupe d’experts de l’ONU que Bosco Ntanganda et Makenga ont fréquemment franchi la frontière rwandaise pour participer à des réunions avec les officiers supérieurs rwandais cités plus haut. Ces memes sources ont confirmé que l’ancien leader du CNDP, Laurent Nkunda qui pourtant est officiellement en résidence surveillée judiciaire à Kigali depuis janvier 2009 a participé à ces réunions avec les officiers supérieurs rwandais et les deux chefs mutins.

source: Le potentiel

Urubanza rwa Victoire Ingabire ruzasomwa tariki ya 7 Nzeri 2012

Urubanza rwa Victoire Ingabire ruzasomwa tariki ya 7 Nzeri 2012 victoire-ingabireAmakuru dukesha Bwana Boniface Twagirimana, Visi Perezida w’agateganyo w’Ishyaka FDU-Inkingi, akoresheje urubuga rwa facebook aratumenyesha ko isomwa ry’urubanza rwa Madame Victoire Ingabire ryimuwe. Yabitangaje muri aya magambo:

« Leta ya Pahuro Kagame ibinyujije mu bacamanza be imaze gutangaza ko isomwa ry’ urubanza rwa politiki iregamo umuyobozi wa FDU-Inkingi Mme Victoire Ingabire Umuhoza wagombaga gusomerwa none tariki ya 29 Kamena 2012 ko rwimuriwe tariki ya 7 Nzeri 2012 ngo kubera ko itabonye umwanya uhagije wo kwiga dossier. »

Urubuga Kigali Today narwo rwagize icyo ruvuga kuri iyi nkuru aho rwagize ruti:

« Isomwa ry’urubanza rwa Ingabire Victoire ryari riteganyijwe kuri uyu wa gatanu ryimuriwe tariki 07/09/2012, nyuma y’uko urukiko rutangaje ku rutararangiza gusuzuma neza urubanza rwe. Asoma umwanzuro w’urukiko, Umucamanza mukuru Alice Ruliza yatangaje ko impamvu yatumye basubika uru rubanza ari uko urukiko rutararangiza gusuzuma urubanza rwa Ingabire ku buryo bunoze. Kugeza ubu ubushinjacyaha buhagarariwe na Alain Mukuralinda, burasabira Ingabire w’abana bane igihano cy’igifungo cya burundu. Urukiko kandi rwateranye Ingabire n’abamwunganira badahari, nyuma y’uko guhera tariki 18/04/2012 atongeye kugaragara imbere y’urukiko. Ingabire yahagaritse kwitaba urukiko avuga ko abatangabuhamya be basatswe ku buryo butubahirije amategeko. Urubanza rwa Ingabire rwakomeje gutinda kubera ko ubushinjacyaha bwakomeje kugaragaza ibimenyetso bimushinja ariko we n’abamwunganira nta wigeze yemera na kimwe muri ibyo bimenyetso. Guhagarika kwitabira urubanza kwa Ingabire Victoire ni imwe mu ntandaro ikomeye yakomeje kugira uru rubanza agatereranzamba kugeza ubu, nk’uko bamwe mu bakurikiraniye hafi uru rubanza babitangaza. »

Ariko nk’uko bigaragara mu nyandiko yanditse mu rurimi rw’igifaranga iri ku rubuga rw’ishyaka FDU-Inkingi yanditswe na Bwana Boniface Twagirimana yiswe Rwanda: La prochaine session de la Cour Suprême pourrait décider de la suspension des poursuites contre la prisonnière politique Victoire Ingabire Umuhoza. Urukiko rw’ikirenga rw’u Rwanda rwahamagaje Madame Victoire Ingabire ku ya 19 Nyakanga 2012, kugira ngo hasubukurwe urubanza, ku kirego cyatanzwe na Madame Ingabire avuga ko itegeko rihana ingengabitekerezo ya Genocide ridakurikije itegeko-nshinga. Nk’uko amategeko y’u Rwanda abiteganya, iki gikorwa gihagarika ibikorwa byose birimo gukorwa n’inzego z’ubutabera zo hasi.

Umuntu akurikije iyi nyandiko yanditswe ku rubuga rwa FDU-Inkingi ntabwo yabura gukeka ko impamvu isomwa ry’urubanza rwa Madame Ingabire ryimuriwe muri Nzeri 2012, ari ukubera uru rubanza rundi ruzasomwa tariki ya 19 Nyakanga 2012 dore ko itegeko rihana ingengabitekerezo ya Genocide Madame Ingabire abona ridahuye n’itegeko nshinga ari ryo urukiko rushobora gukoresha mu rubanza rwe kuko icyo cyaha nacyo kiri mu byo akurikiranyweho.

Mu kiganiro urubuga Rwiza News rwagiranye ku murongo wa Telefone n’umwe mu barwanashyaka ba FDU-Inkingi uri i Kigali, yadusobanuriye ko nta cyizere bafite cy’uko Madame Ingabire azabona ubutabera kuko n’ubundi Madame Victoire Ingabire ari umwere uru akaba ari urubanza rwa politiki. Ngo ntabwo umuntu yakwizera ubutabera mu rubanza yikuyemo kubera ko yabonaga rubogamye. Akomeza avuga ko Madame Ingabire n’ishyaka FDU-Inkingi nta kibi bifuriza ubutegetsi bw’u Rwanda, ahubwo bifuzaga gutanga umuganda wabo bagafatanya n’abandi banyarwanda  mu kubaka igihugu no guharanira ko abanyarwanda babona ubutabera, ubwisanzure na demokarasi.

Marc Matabaro

Rwiza News

 

Congo irasaba u Rwanda kureka kwenyegeza umuriro muri Congo

Congo irasaba u Rwanda kureka kwenyegeza umuriro muri Congo ALeqM5iguJWCbtXos6r-NcAQLtCBKKoZFw

Bwana Lambert Mende Omaranga

Kuri uyu wa kane tariki 28 Kamena 2012, Leta ya Congo yiyamye u Rwanda irurega gutera inkunga abigometse bibumbiye muri M23, mu ijwi ry’umuvugizi wayo Lambert Mende yasabye u Rwanda kandi guhagarika kureka abasirikare bakuru barwo bagakomeza guteza intambara.

Lambert Mende mu kiganiro yagiranye n’abanyamakuru i Kinshasa yavuze ko hari ibimenyetso simusiga biri mu mugereka wa rapport y’impuguke za ONU, bivuga ko M23 yabonye inkunga y’abasirikare b’u Rwanda bo mu rwego rwo hejuru. Yongeraho ko Congo isaba ko u Rwanda rwahagarika uburyo n’inzira bikoreshwa mu gushakira abasirikare bashya no guha ibikoresho inyeshyamba za M23 nta mananiza.

Izo nyeshyamba za M23 zigizwe n’abahoze mu mutwe wa CNDP wari ushyigikiwe n’u Rwanda, ziyobowe na Gen Bosco Ntaganda ushakishwa n’urukiko mpuzamahanga mpanabyaha ICC/CPI. Zari zinjijwe mu ngabo za Congo mu 2009 ariko ubu zivuga ko Leta ya Congo itubahirije ibyo bari barasezeranye ngo akaba ariyo mpamvu zigometse ku butegetsi guhera muri Mata 2012.

Inama y’umutekano y’umuryango w’abibumbye yatangaje kuri uyu wa kabiri tariki 26 Kamena 2012 mu mugoroba rapport y’impuguke z’umuryango w’abibumbye ariko ntiyatangaza umugereka wayo, Ibiro ntaramakuru by’abafaransa AFP byashoboye kubona  uwo mugereka w’iyo rapport, hakaba hagaragaramo ko abasirikare bakuru b’ingabo z’u Rwanda, ku mategeko ya Leta yabo bashyigikiye inyeshyamba za M23 baziha intwaro, ibikoresho bindi bya gisirikare, n’abarwanyi bashya.

Mu basirikare bakuru bavuzwe harimo Gen James Kabarebe, Ministre w’ingabo, Lt Gen charles Kayonga, umugaba mukuru w’ingabo, Gen Jackson Nkurunziza a.k.a Nziza akaba yarahoze akuriye inzego z’iperereza ubu ni umunyamabanga uhoraho muri Ministère y’ingabo, na Gen Emmanuel Ruvusha, umukuru wa Division y’uburengerazuba y’ingabo z’u Rwanda.

Ariko Leta y’u Rwanda yo ikomeje guhakana yivuye inyuma ko hari inkunga iha inyeshyamba za M23. Ministre w’ububanyi n’amahanga w’u Rwanda Madame Louise Mushikiwabo yateye utwatsi iyo rapport avuga ko iyo nyandiko ibogamye kandi ituzuye ngo ishingiye ku myanzuro y’agateganyo kandi igomba kongera igakorerwa isuzuma neza. Ngo igitutu cy’itangazamakuru cyatumye iyo rapport itangazwa u Rwanda rutarabona umwanya wo kwisobanura ku byo ruregwa. Kandi ngo ingabo za Congo zananiwe gukumira inyeshyamba za M23 none Leta ya Congo n’inshuti zayo zirashaka kwegeka icyo kibazo ku Rwanda. Ngo u Rwanda rwatumiye impuguke za ONU i Kigali ngo zikomeze iperereza  kandi ngo zarabyemeye.

Lambert Mende we avuga ko ngo byabatangaza ko Ministre w’ingabo z’igihugu yakora ibintu ku giti cye mu kibazo gikomeye nk’iki akaguma ku kazi ke nka ministre. Akomeza avuga ko ikizagenerwa uwo muministre bizaba bigaragaza neza niba Leta y’u Rwanda ifite uruhare cyangwa ntarwo. Yemeza kandi ko ngo Bataillons 3 z’ingabo z’u Rwanda ziri kumwe n’inyeshyamba za M23, zishinze ibirindiro mu misozi iri hafi y’umupaka w’u Rwanda na Uganda. Ngo biratangaje ko umukuru w’ingabo z’u Rwanda yashobora gufata icyemezo cyo kohereza ingabo ku butaka bw’igihugu cy’amahanga nta ruhushya rw’umukuru w’ingabo w’ikirenga ari we mukuru w’igihugu (Paul Kagame) kandi akaguma mu mirimo ye nyuma y’aho Perezida wa Repubulika abimenyeye. Ngo naguma mu kazi ke bizaba byigaragaje ko ibyo yakoze yabikoze agendeye ku byo umukuriye yifuzaga, ngo ibyo byaba bikomeye.

Ikindi cyagarutsweho na Bwana Lambert Mende n’uko ibirego u Rwanda rurega Congo ngo byo gushaka gukorana na FDLR ari ibinyoma byambaye ubusa, ngo birumvikana ko abayobozi b’u Rwanda bashaka kuyobya uburari ku birego bikomeye bibashinjwa.

Andi makuru atangazwa n’ibiro ntaramakuru by’abafaransa AFP aravuga ko: abajenerali Kabarebe na Kayonga bari mu mujyi wa Goma kuri uyu wa kane tariki ya 28 Kamena 2012, bari kumwe na bagenzi babo ba Congo, Ministre w’ingabo Alexandre Ntambo Luba, umugaba mukuru w’ingabo za Congo (FARDC), Lt Gen Didier Etumba, kugira ngo baganire mu muhezo ku kibazo cy’umutekano.

Marc Matabaro
Rwiza News

archivesallahalwatanalmalik |
pk2012legislatives |
rectificador |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | thevoiceofpresidentielles
| legislative2012
| cournonpartisocialiste