Archive pour 17 juin, 2012

Table-Ronde des Partis et organisations politiques du 16/06/2012

Communiqué de presse

Sur invitation du CCI du DRHI, les partis et organisations politiques de la diaspora rwandais se sont réunis à Bruxelles le 16 Juin 2012.

Après avoir analysé la situation sociopolitique au Rwanda, ils constatent notamment :
 La fermeture par le parti au pouvoir (FPR) de l’espace politique à tout parti d’opposition et l’absence de liberté d’action de la société civile qui ne lui soient pas inféodés, ainsi que la dégradation généralisée des conditions de vie de la population ;
 L’instrumentalisation et la manipulation de l’appareil judiciaire par le pouvoir exécutif et des lois liberticides que le général Paul Kagame a érigé en mur pour se maintenir au pouvoir et s’assurer de l’impunité ;
 L’instabilité et la violence dans l’Est de la RDC entretenues par l’armée du général Kagame en vue de pêcher dans l’eau trouble et de continuer à piller la RDC en marchant sur des millions de cadavres congolais;
 Des signes et des conditions semblables à ceux qui ont conduit aux conflits précédents qui ont culminé sur le génocide rwandais et les autres crimes qui continuent à endeuiller le peuple rwandais ;

Les participants à la table ronde estiment qu’il est de leur devoir d’éviter que le Rwanda ne vole en éclats et de faire tout ce qui est possible pour prévenir un nouveau drame au peuple rwandais ; les participants endossent l’initiative du DIRHI et les travaux préparatoires déjà réalisés tels que résumés dans le document « PLAIDOYER POUR LA TENUE DU DIALOGUE INTER RWANDAIS HAUTEMENT INCLUSIF (DIRHI) ». Ils s’engagent solennellement à soutenir ce processus et à œuvrer pour la tenue du Dialogue Inter Rwandais Hautement Inclusif-DIRHI.

Les participants rejettent la violence comme moyen d’expression et d’action politique. Le dialogue doit inclure les différents protagonistes, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays, armés ou non, ainsi que des représentants des confessions religieuses et de la société civile. Les participants sont convaincus que les rencontres annuelles organisées par le gouvernement rwandais et auxquelles participent des personnes choisies par lui, constituent un outil de propagande pour bloquer un vrai dialogue participatif.

Les participants confirment que le DIRHI est en effet le seul cadre propice à l´édification d’un climat de confiance entre les ethnies, pour créer un environnement favorable à la liberté d’expression indispensable à la réconciliation effective, à la paix et au développement durable dans la région des Grands Lacs et pour mettre fin aux flux de réfugiés et aux différentes formes de rebellions qui en découlent.

Les participants lancent un appel pressant à tout Rwandais et ami du Rwanda qui se soucient des problèmes qu’endure la population rwandaise de joindre leurs efforts et soutenir le projet consensuel du DIRHI.

Les participants expriment leur solidarité au peuple congolais et s’engagent à œuvrer pour une solution durable et invitent les membres des FDLR à contribuer à la paix de la sous-région des Grands Lacs.

Les participants lancent un appel solennel au gouvernement rwandais à ouvrir l’espace politique et garantir la liberté d’expression pour favoriser un environnement propice au Dialogue Inter-rwandais hautement inclusif et de libérer tous les prisonniers politiques, notamment Mme Victoire Ingabire Umuhoza, Bernard Ntaganda, Déogratias Mushayidi ainsi que tous les journalistes emprisonnés pour leur opinion. Ils demandent à la communauté internationale , notamment EU-UK-USA-NL ainsi que les pays de la sous-région, à soutenir la voie du Dialogue pour donner la chance à la paix au Rwanda, la sécurité et la stabilité à la région des Grands Lacs.

Les participants appuient sans réserve le projet du CCI-DIRHI de convoquer une réunion conjointe des partis et organisations politiques et de la société civile rwandaise pour préparer la tenue du DIRHI. Ils invitent les partis et les organisations politiques, ainsi que les membres de la société civile à cultiver la tolérance pour créer un environnement propice au dialogue. En marge de la rencontre, les organisations politiques présentes se sont réunies et se sont engager à élaborer une charte de bonne conduite. A cette effet, elles ont chargé le représentant du part PS-IMBERAKURI, le seul à ce jour enregistré au Rwanda, de lancer une invitation aux autres organisations politiques afin de concrétiser cette action. Elles ont profité de cette occasion pour transmettre leurs vœux à tout le peuple rwandais pour le 50eme anniversaire d’indépendance de leur pays.

Les participants ont convenu de mettre en place un cadre de concertation pour continuer les réflexions sur les étapes nécessaires à la tenue du DIRHI et pour mieux appuyer l’initiative en cours.

Etaient présents

FDU – INKINGI

RNC – IHULIRO

PDP – IMANZI

PS – IMBERAKURI

CRR (Conseil Royal du Rwanda)

MRP

Etaient excusés

PDR-IHUMURE

CNR – INTWARI

AMAHORO CONGRE’S PEOPLE

RPP – IMVURA

FDLR

RUD – URUNANA

UDFR – IHAMYE

MDHR

 

Nos remerciements pour votre participation et toutes nos félicitations pour le travail accompli .

Sincères salutations.

Gérard Karangwa Semushi.

S.E CCI-DIRHI.

fichier pdf Plaidoyer pour la tenue du dialogue inter rwandais hautement inclusif (DIRHI)

fichier pdf Plea for the set up of the highly inclusive inter-rwandan dialogue (HIIRD)

archivesallahalwatanalmalik |
pk2012legislatives |
rectificador |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | thevoiceofpresidentielles
| legislative2012
| cournonpartisocialiste