Archive pour 2 juin, 2012

ITANGAZO RYO KUWA 30/05/2012 Nº RNC2012SP001/DRC

ITANGAZO RYO KUWA 30/05/2012 Nº RNC2012SP001/DRC 384480_149651951806579_100002853261715_176112_1214536941_aIhuriro Nyarwanda (RNC) rimaze kumva uko Leta y’Urwanda ihakana igasizora ko ntaruhare ifite mumvururu zibera muri Congo muri Kivu y’ Amajyaruguru, ibyo kandi ikaba yarabivuze nyuma yuko raporo ya LONI yemeje ko ifite gihamya ko leta y’ Urwanda itanga imfashanyo zirimo n’ Amahugurwa ya gisirikare ku mitwe irwanira muri ako karere.

Ihuriro Nyarwanda ryongeye kwibutsa abanyarwanda ko ibyo leta y’ Urwanda ivuga ari ibinyoma bigamije kujijisha abanyarwanda no kuyobya uburari.

Ihuriro Nyarwanda ryongeye gukangurira abanyarwanda guhagurukira kurwanya izi ntambara zikomeje kwibasira abana b’ u Rwanda; abari n’ Abategarugori bafatwa kungufu buri munsi; Abasirikare b’ Urwanda bahasiga ubuzima buri munsi, ndetse tutibagiwe n’ uruhare izi ntambara zigira mu kwanganisha abaturage b’ibihugu byombi.

Muribuka ko ku itariki ya 11 z ‘ ukwezi kwa gatanu, umuhuzabikorwa w’ Ihuriro Nyarwanda, Dr. Theogene Rudasingwa yanditse inyandiko igenewe Umunyamabanga Mukuru wa LONI, ibihugu bikungahaye kw’isi byibumbiye mumuryango G8, abakuru b’ibihugu, umuryango w’ ubumwe bw’ Iburayi, Umuryango w’ Ubumwe bw’Afrika ndetse nabagize akanama k’umutekano ka LONI, abamenyesha ko imvururu zibera muri kariya gace ntawundi uzitera utari Prezida Kagame kubera inyungu ze bwite.

Ibyo rero byongeye gushimangirwa na LONI muri raporo yayo yamenyekanye mbere yuko itangazwa k’umugaragaro. Ntakindi Leta y’ Urwanda yari gukora uretse kwigira nyoni nyinshi no kuvuga ko iyo raporo yuzuyemo ibinyoma nkuko byatangajwe na Ministiri Mushikiwabo ku maradio mpuzamahanga.

Ihuriro Nyarwanda kandi rirongera kwibutsa abanyarwanda ko uyu muco wo kwigisha abayobozi kubeshya umaze kuba akarande nkuko twabibonye mugihe cyose ingabo z’ Urwanda zarwaniraga muri Congo ariko intambara zikagera ubwo zirangira baminisitiri b’Ububanyi namahanga bakivuga ko nta ngabo z’ Urwanda ziri muri Congo.

Ihuriro Nyarwanda kandi, riboneyeho gusaba abanyarwanda ko bagomba gufatanya n’ Ihuriro kwamagana intambara z’ umuntu ku giti cye zikomeje kuyogoza umutungo w’igihugu ndetse zimena amaraso yabana b’ Urwanda kubera inyungu z’ Umuntu.

Jean Paul Turayishimye

Umuvugizi w’Ihuriro Nyarwanda (RNC)
Email: jpturayishimye@yahoo.com

Gasabo : Abanyeshuri 3 barakekwaho ingengabitekerezo ya Jenoside

Kuwa gatanu tariki 1 Kamena 2012 mu kagari ka Nyagahinga umurenge wa Rusoro mu karere ka Gasabo polisi y’igihugu yataye muri yombi abanyeshuri batatu bakekwaho ingengabitekerezo ya Jenoside.

Polisi y’igihugu dukesha iyi nkuru ivuga ko ibi bidasanzwe kubona ingengabitekerezo ya Jenoside isigaye igaragara mu rubyiruko.

Abo banyeshuri biga mu ishuri ryisumubuye rya APERWA babwiye bagenzi babo(abacitse ku icumu) ngo ni “Ibinyendaro bya FARG”. Ko FARG ari ikigega Leta yashyizeho ngo abanyeshuri bacitse ku icumu babashe kwiga.

Abo banyeshuri ni Rurangwa Khamis w’imyaka 18, Karasira Innocent w’imyaka 17na Gakemanyi Jean Claude.

Ubu bari mu maboko ya Polisi mu gihe iperereza rigikomeza gukorwa mu gihe ubuyobozi bw’ikigo bigagamo bwo buteganya guhita bubirukana.

Polisi y’igihugu ikomeje gusaba abayobozi b’amashuri guhugura abanyeshuri ku ngengabitekerezo ya Jenoside kuko bigaragara ko ibigo by’amashuri nabyo byaba birangwamo iyi ngengabitekerezo Baramutse bahamwe n’icyaha bahanishwa igihano cya burundu nk’uko itegeko nomero ya 18/2008 rihana ingengabitekerezo ribigena.

Polisi y’igihugu ikaba ikomeje gukangurira buri wese gufatana urunana Jenoside ikaranduranwa n’imizi yayo yose.

Source: Jean Bosco Mutibagirana, Igihe.com

Rwanda. Attentat du 6 avril 1994 : les lobbies pro-Kagame ne reculent devant rien pour le disculper.

Rwanda. Attentat du 6 avril 1994 : les lobbies pro-Kagame ne reculent devant rien pour le disculper. AttentatL’enquête commencée par le juge anti-terroriste français Jean Louis Bruguière et reprise par son successeur Marc Trévidic sur l’attentat terroriste ayant couté la vie à deux Chefs d’Etat africains et à trois citoyens français, aura au moins permis de découvrir comment fonctionnent les lobbies protectrices des terroristes et la campagne médiatique qui les relaie.

Dès la mise en cause de Paul Kagame l’actuel président rwandais dans cet attentat terroriste dans le rapport Bruguière de 2006, un contre-rapport fut commandité (Rapport Mutsinzi) dans lequel des « experts en balistique » britanniques se sont ridiculisés en tentant de faire partir les missiles en un endroit qui désigneraient les FAR comme les auteurs de l’attentat comme on le leur avait demandé.

Les successeurs de Bruguière dans ce dossier, les juges Marc Trévidic et Nathalie Poux, ayant commandité un rapport des experts, un acousticien engagé sur le tard et le seul à ne s’être rendu sur les lieux, a contre toute logique, éclipsé tous ses autres collègues pour écarter le site de Masaka comme étant le lieu de départ des tirs. La presse engagée (Maria Malagardis de Libération, Colette Braeckaman du Soir, France 24, RTBF, RTL…) à la solde du régime de Kagame et certainement dans le coup, a alors renchéri avant même la publication du rapport, en faisant comprendre que Kagame était définitivement blanchi puisque le rapport des experts concluait que les missiles sont partis du camp Militaire de Kanombe. Une conférence de presse fut même tenue à Paris le 11 janvier 2012. Evidemment ces avocats mentaient et faisaient dire au rapport ce qu’il ne disait pas. Mais ils furent relayés par la même presse au risque de prendre les lecteurs et les auditeurs pour des imbéciles.

Ce 31 mai 2012, le dernier jour fixé par les juges pour que les parties puissent réagir, la même presse (Maria Malagardis de Libération) lance un scoop comme quoi un document vient d’être retrouvé « par hasard » dans les archives des Nations Unies montrant que les FAR possédaient des missiles Sol-Air notamment des missiles Mistral de fabrication française. Ce document découvert par « hasard par une journaliste britanique », Linda Melvern serait un inventaire de l’armement des FAR dressé par la MINUAR et adressé à Koffi Annan alors chef des opérations de maintien de la paix.

Sans chercher à établir l’authenticité ce document- ou plutôt sans analyser à la loupe ce faux grossier- il y a lieu de se poser légitiment quelques questions. Cet inventaire de l’armement des FAR aurait-il été établi selon la procédure réglementaire alors en vigueur dans la MINUAR et chez les FAR ou en dehors de celle ? Autrement dit constitue-t-il un rapport officiel de la hiérarchie ou un simple rapport de renseignement ? La journaliste qui a fait la fameuse « découverte » signale que le document était joint à une étude datant du 1 septembre 1994 et intitulée ; « Ancienne Armée rwandaise : capacité et intentions ».A cette époque les FAR avaient été défaites et leurs débris dispersés au Zaire. En matière de semer la confusion, on ne peut pas faire mieux : faire télescoper les périodes, confondre les analyses, suppositions et intentions prêtées à une armée en déroute avec des inventaires établi après un comptage strict etc…

Linda Melvern et Maria Malagardis connaissent-elles le KWSA ?

La zone dite « Kigali Weapons Secure Area (KWSA) » avait été instaurée dans le cadre de la mise en pratique des accords de paix d’Arusha. Dans cette zone, toutes les armes lourdes devaient être consignées et gardées par les éléments de la MINUAR. De même les magasins d’armes de toute la garnison Kigali-Kanombe étaient gardés par la MINUAR et les militaires ou gendarmes des FAR qui devaient prendre des armes dans le cadre de leurs missions quotidiennes devaient les prendre sous le contrôle des éléments de la MINUAR. Le Commandant du Secteur Kigali, donc responsable de la KWSA était le Colonel belge Luc Marchal. Autrement dit, c’est à lui qu’incombait la responsabilité de faire les inventaires des armes se trouvant dans le KWSA, de prendre des mesures pour faire appliquer les directives relatives à la KWSA, de faire rapport à l’échelon supérieur c’est-à-dire au Commandant de la Force, le Général canadien Roméo Dallaire. Or, dans tous ses rapports notamment ceux donnant l’inventaire de l’armement dont disposaient les FAR, le colonel Marchal n’a jamais fait état de missiles et encore moins de missiles français Mistral ni dans quel camp ils étaient stockés. De deux chose l’une : ou bien le général Dallaire a envoyé un inventaire inventé ex-nihilo (non établi par ses hommes sur le terrain) à New York, ou alors cet inventaire n’a jamais existé.

A vouloir trop bien faire…

Décidément à vouloir trop bien faire on fini par se mélanger les pinceaux. La « journaliste chercheuse » britannique Linda Melvern, dans son souci de charger les FAR et d’embarrasser la France se devait de faire le lien entre l’arme du crime et le document « découvert ». Comme tous les enquêteurs ont jusqu’ici admis que l’avion fut touché par un missile de fabrication soviétique SAM 7, il est astucieux de trouver dans le fameux inventaire « un nombre indéterminé de missile SAM 7 et 15 missiles de type Mistral ». Seulement notre brave journaliste ignorait qu’en 1994, le missile Mistral était encore interdit à l’exportation. L’interdiction ne sera levée qu’en 1996. Ainsi donc si on avalait son histoire d’inventaire reprenant les missiles Mistral, le Président Mitterrand, son Premier Ministre, son Ministre de la défense, son Chef d’Etat Major des Armées… toutes ces personnalités auraient délibérément commis un crime de haute trahison en vendant à Habyarimana une arme que la loi française interdisait encore d’exporter ! C’est dire, aux yeux de Linda Melvern, que Habyarimana comptait beaucoup pour la France pour que ces dirigeants se compromettent si gravement à cause de lui !

Pressions sur le Président et sur les juges Trévidic et Poux

Il est clair que les lobbies pro-Kagame très puissantes et tentaculaires, ayant des relais dans la presse dite de gauche (Libération) veulent faire pression sur le nouveau président de gauche François Hollande pour qu’il emboite le pas à Bernard Kouchner et sacrifie la justice qu’exigent 3 citoyens français tués le 6 avril 1994 aux bonnes relations avec le dictateur Paul Kagame commanditaire de cet attentat. En même temps, ces milieux hyperpuissants exercent de fortes pressions sur les juges en leur indiquant presque de façon caricaturale et contre toute logique, comment ils doivent rédiger leurs conclusions : désigner l’entourage de Habyarimana comme auteur de l’attentat.

Espérons que les juges Marc Trévidic et Nathalie Poux auront les nerfs solides pour supporter de telles pressions.

Emmanuel Neretse

Bamwe mu baregera indishyi mu kibazo cy’ihanurwa ry’indege ya Habyalimana barasaba ko hari ibyasubirwamo mu iperereza ryakozwe.

Bamwe mu baregera indishyi mu kibazo cy’ihanurwa ry’indege ya Habyalimana barasaba ko hari ibyasubirwamo mu iperereza ryakozwe. meilhac1-210x300

Me Philipe Meilhac

Maître Philippe Meilhac uhagarariye Umuryango wa Perezida Habyalimana yatangaje ko imiryango y’abaguye mu ndege ya Perezida Habyalimana mu 1994 basabye abacamanza ko hasubirwamo iperereza ku bintu bimwe na bimwe nyuma y’aho hatangarijwe imyanzuro y’iperereza ry’impuguke iyo miryango itemera uko yakabaye.

Iyo myanzuro, yatangajwe muri Mutarama 2012, ntawe itunga agatoki kuba yarahanuye iyo ndege ifatwa nk’imbarutso y’amarorerwa yakurikiyeho. Ariko ivuga umusozi wa Kanombe wariho ikigo cya gisirikare cy’Inzirabwoba nka hamwe mu hashobora kuba haraturutse missile yahanuye indege ya Perezida Habyalimana.

Ababuranira uruhande rw’abaregwa bari mu butegetsi bw’u Rwanda bari bavuze ko abo baburanira bigaragaye ko ntaho bahuriye n’iryo hanurwa. Ibyo ariko siko Me Meilhac uburanira umuryango wa Perezida Habyalimana abibona. Icyo agaya cyane muri iryo perereza ni akazi kakozwe n’umuhanga mu by’amajwi (acousticien) kashingiweho cyane n’abahanga 5 bakoze iryo perereza baje no gushyikiriza imyanzuro abacamanza Marc Trévidic na Nathalie Poux.

Me Meilhac yabwiye ibiro ntaramakuru by’abafaransa AFP ati:” uburyo umuhanga mu majwi (acousticien) yakozemo n’ubwo gukemangwa, ntabwo yigeze ajya mu Rwanda n’imyanzuro ye ishingiye kuri bimwe mu bipimo (données géométriques) bitari byo. Twasabye abacamanza gusubiramo iperereza ku bijyanye n’amajwi (contre-expertise acoustique), n’iperereza ku buryo bushoboka bwose bw’aho missiles yaturutse, igihe yakoresheje ngo igere ku ndege, n’inzira yakoresheje kugira ngo ihamye indege, cyangwa uburyo ubuhamya bw’abantu batandukanye bwagiye buhabwa agaciro kanini kurusha ubundi”.

Uwo munyamategeko wunganira umuryango wa Perezida Habyalimana akomeza avuga ko hari bimwe mu biri muri iriya raporo byahabwa agaciro, atanga urugero rw’umwanzuro wafashwe n’abahanga ko hakoreshejwe Missiles zo mu bwoko bwa SA 16 zakorewe mu Burusiya.

Me Meilhac yavuze kandi ko hagomba kwitonderwa cyane urwandiko rwatangajwe n’ikinyamakuru Libération kivuga ko rwaturutse mu muryango w’abibumbye ONU.

Urwo rwandiko rwo mu 1994, rwashyikirijwe abacamanza, ruvuga ko Inzirabwoba zari zifite Missiles Mistral 15 zihanura indege zakorewe mu Bufaransa, kandi zari zibujijwe kugurishwa.

Me Meilhac yongeraho kandi ko mu cyegeranyo cya Human Righs Watch Africa cyo mu Kuboza 1994 cyavugaga ko hari Missiles Mistral 15 zari mu maboko y’Inzirabwoba. Iri perereza ryari ryaravuzweho mu cyegeranyo cy’abashingamateka cyitiriwe Paul Quilès cyo ku ya 15 Ukuboza 1998, cyavugaga ko nta byinshi cyavuga ku bushobozi mu byo guhanura indege bw’inzirabwoba.

Mu gusoza Me Meilhac aravuga ko ntacyabuza abaperereza kuba bakwiga no kuri ibyo bimeyetso bishya bibonetse, ariko mu gihe byaba bigaragaye ko atari ibihimbano.

Marc Matabaro
Rwiza News

archivesallahalwatanalmalik |
pk2012legislatives |
rectificador |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | thevoiceofpresidentielles
| legislative2012
| cournonpartisocialiste